25/01/2010

Hitler et la radio

Médias. Même les plus jeunes générations n'ignorent rien des vociférations d'Adolf Hitler, amplifiées par les hauts parleurs lors des grands rassemblements nazis ou transmises par les postes de TSF - la télégraphie sans fil, comme on disait à l'époque - dans les foyers allemands. Pour en retrouver le souvenir auditif, à vrai dire inoubliable, il suffit de rester quelques soirs devant la chaîne Arte, qui diffuse des reportages historiques en abondance.

L'association du nazisme et de la radio est tenue pour un fait de l'histoire. Les deux grandes figures de l'Ecole de Francfort, Horkheimer et Adorno, écrivaient (La Dialectique de la raison, 1947) que «les nazis eux-mêmes savaient bien que la radio achevait de donner forme à leur cause, comme le fit la presse d'imprimerie pour la Réforme».

Lire la suite

20/01/2010

L'Algérie après tant et tant d'années

Lecture. A soixante-trois ans, Bernard est une épave. Il ne se soigne pas, il est sale, il boit. Il s’est installé dans une ruine, se déplace sur une vieille Mobylette. On l’appelle Feu-de-Bois, à cause de l’odeur. Il débarque un jour – c’est l’après-midi – à la salle des fêtes, où sa sœur célèbre son anniversaire. A la stupéfaction de l’entourage, il lui offre une broche en or nacré, chère, trop chère, aussitôt suspecte. D’où vient-elle? Avec quel argent? La réprobation monte, vague silencieuse contenue par cette prévenance craintive dont on entoure les ivrognes et les violents.

Lire la suite

12/01/2010

Camus au lit, Camus au marbre

Télévision. Camus est à tous. Camus est à chacun. Depuis quelques semaines, c’est à qui dira «son» Camus. Le lyrisme solaire et minéral de Noces. L’absurde de la condition humaine, de L’étranger et du Mythe de Sisyphe. La générosité fraternelle et sans illusion de La Peste. Les grands débats au sein de la gauche française, à partir de L’homme révolté. La guerre d’Algérie. Jusqu’à l’œuvre de sa vie, longtemps portée, éclose sur sa tombe de Lourmarin comme une fleur de la Toussaint, Le premier homme.

Lire la suite

16:52 Publié dans Journalisme | Tags : algérie, combat, camus | Lien permanent | Commentaires (2)

07/01/2010

Tocqueville ou le malentendu

Opinion publique. Il est amusant d’observer dans les journaux les références et les révérences à Tocqueville. Pas un dérapage avéré de la presse qui n’incite quelque part un éditorialiste en panne de réflexion à puiser dans son dictionnaire des citations: «Pour recueillir les biens inestimables qu’assure la liberté de la presse, il faut savoir se soumettre aux maux inévitables qu’elle fait naître».

Lire la suite