15/12/2010

Liberté de la presse: Karl contre Marx?

Idées. Le journaliste iranien Abdolreza Tajik vient de recevoir le Prix de la liberté de la presse de Reporters sans frontières. Incarcéré pour la troisième fois en juin dernier, il est toujours détenu. En Iran, la liberté de la presse est une liberté cher payée.

«Si vous tenez vraiment à juger la liberté de la presse non d'après son idée, mais d'après son existence historique, pourquoi ne l'allez-vous pas chercher là où elle existe historiquement? [...] Vous rencontrez dans l'Amérique du Nord le phénomène naturel de la liberté de la presse sous ses formes les plus pures.»

Ces lignes ne sont pas de Tocqueville - quant au style, on s'en douterait. Elles sont d'un journaliste de vingt-quatre ans, destinées en mai 1842 aux lecteurs de la Rheinische Zeitung. Le journal sera interdit l'année suivante.

Lire la suite

14/06/2010

L'égalité bien entendu, mais comment?

Débat. Voici une petite semaine, je me suis arrêté sur le premier membre de la phrase sur l'égalité inscrite par les Constituants genevois au chapitre des droits fondamentaux: «Toutes les personnes sont égales en droit et en fait». Je me suis alors intéressé à la personne. Il me reste à discuter les registres de l'égalité.

Lire la suite

08/06/2010

Les Constituants, la femme, l'homme et la personne

Débat. Une installation délibérée en marge de l'actualité et de ses remous fait de moi un observateur lointain des travaux de la Constituante genevoise, ainsi que de quelques autres péripéties de la vie politique du canton et du pays. Tant d'autres s'en occupent! Je n'ai pas manqué d'être frappé cependant par l'éruption récente de deux débats. Celui sur la laïcité. Celui sur l'égalité. Rien n'est donc définitivement joué, mais il y a sur le second en tout cas deux ou trois choses à dire.

Lire la suite

23/12/2009

Ouverture

L’ouverture de Marges répond à quelques envies. La première  tient aux circonstances du moment. Depuis quelques années, je me suis éloigné du journalisme au jour le jour. J’en reste un observateur. Je n’en suis plus un praticien. A part mes billets réguliers de médiateur, l’essentiel de mon temps d’écriture est consacré à la préparation de conférences, à la rédaction d’articles de revue, de livres. Cela m’amène à de multiples lectures, à des rencontres, à des expériences. Toutes mes découvertes ne s’intègrent pas dans mes projets. Je rédige actuellement un nouveau livre sur les médias et le journalisme. Comme toujours, un tel travail produit des « chutes ». Il serait dommage de les laisser perdre. Ce sont elles qui m’ont incité à tracer ces Marges.

Lire la suite