01/04/2010

La Grande Guerre pour voyage, la souffrance pour bagage

Lecture. Le livre s'intitule Dans ma peau. J'y suis entré par l'un des quelques beaux après-midis de la fin du mois de mars, sur un banc du parc Bertrand. Cent-vingt pages qui n'ont apparemment intéressé personne autour de moi. Un auteur dont je n'ai jamais entendu parler et dont le patronyme semble sorti d'une chronique médiévale. Deux volets, la Grande Guerre et la maladie, qui ne m'attirent guère. Un extrait en quatrième page de couverture, pourtant, reproduit quelques lignes d'une lumineuse sincérité. Ce sont les premières du récit.

Lire la suite