02/03/2010

Témoin de la mort de Neda Agha-Soltan

Journalisme.  D'accord, ce n'est pas le prix Pulitzer. Mais c'est un prix de journalisme quand même, décerné par l'université de Long Island, dans l'Etat de New York. Le prix George Polk, donc. Il vient d'être attribué à l'auteur (inconnu) d'une vidéo prise par téléphone portable et postée sur Youtube. Il s'agit d'une séquence de mort: l'agonie d'une jeune femme iranienne de 26 ans, tuée en juin dernier d'une balle en plein cœur dans une rue de Téhéran. Le document a été repris par de nombreuses chaînes télévisées, dans le monde entier. La victime, Neda Agha-Soltan, est devenue en quelques semaines une icône médiatique de l'opposition iranienne. Les images de ses derniers instants sont saisissantes. Résultent-elles d'un acte journalistique? La question s'est posée lors d'une récente émission Médialogues, de la Radio suisse romande.

Lire la suite