17/11/2010

Pseudonymes sur la Toile (III): pour les médias, une question de crédibilité

Débat. La modération des commentaires sur des sites médiatiques, tenus de connaître leurs sources, ne va pas de soi. Est-il possible de s'en sortir? C'est le dernier volet du bilan tiré à la suite de ma note «Commentaires sous pseudos: pourquoi ce jeu de cache-cache?» du 10 novembre.

Lire la suite

16/11/2010

Pseudonymes sur la Toile (II): comment les traiter?

Débat. La mise en débat de l'usage du pseudonyme sur un blog n'acceptant que des commentaires signés fait réagir. Elle ne concerne cependant que les sites de la Toile occupés par des médias, tenus pour responsables de tous leurs contenus devant la loi. Comment traiter les commentaires sous «pseudos»?

Lire la suite

15/11/2010

Pseudonymes sur la Toile (I): l'avis des autres

Débat. La note «Commentaires sous pseudos : pourquoi ce jeu de cache-cache?» du 10 novembre 2010 m'a valu de nombreuses réactions. Je m'attendais certes à en recevoir davantage que d'habitude. Mais pas à ce point. Je m'étais exprimé déjà sur La page du médiateur, en réponse à des plaintes au sujet de commentaires publiés sur les sites des journaux. Aucune de ces interventions ne m'a valu une telle avalanche. Cela explique cette note en trois parties, exceptionnellement longue, qui tentera de poser quelques jalons. Sans avoir le moins du monde la prétention d'épuiser le sujet.

Lire la suite

10/11/2010

Commentaires sous pseudos: pourquoi ce jeu de cache-cache?

Opinion publique. Censure! C'est la réaction la plus courante, lorsque réaction il y a, des porteurs de pseudonymes auxquels j'ose refuser à l'accès à Marges. Je ne le fais pourtant pas sans user de précautions, quel que soit le contenu du commentaire. Ni sans rappeler les conditions de publication indiquées sur la page d'accueil de ce blog.

Lire la suite

02/07/2010

Marges se met en marge, le temps de souffler

Opinion publique. La tenue régulière d'un blog est une expérience de communication intéressante. Elle n'est pas de tout repos. Sans même souffrir de bloghorrée, son auteur ne s'attache pas à une sinécure. D'autant moins sur Marges, où j'essaie d'accorder aux propos qui y sont tenus une certaine transparence. J'y vois un gage de crédibilité. Je demande donc aux internautes qui souhaitent réagir de signer leur commentaire de leur prénom et de leur nom. Que les sujets soient graves ou anodins. Je reste prêt à admettre une publication sous pseudonyme, pour de bonnes raisons et pour autant que l'identité du commentateur me soit connue.

Lire la suite

23/12/2009

Ouverture

L’ouverture de Marges répond à quelques envies. La première  tient aux circonstances du moment. Depuis quelques années, je me suis éloigné du journalisme au jour le jour. J’en reste un observateur. Je n’en suis plus un praticien. A part mes billets réguliers de médiateur, l’essentiel de mon temps d’écriture est consacré à la préparation de conférences, à la rédaction d’articles de revue, de livres. Cela m’amène à de multiples lectures, à des rencontres, à des expériences. Toutes mes découvertes ne s’intègrent pas dans mes projets. Je rédige actuellement un nouveau livre sur les médias et le journalisme. Comme toujours, un tel travail produit des « chutes ». Il serait dommage de les laisser perdre. Ce sont elles qui m’ont incité à tracer ces Marges.

Lire la suite